Introduction : qu’est-ce qu’un sommeil « normal » ?

Une nuit de sommeil que l’on peut qualifier de normal chez l’homme consiste en une succession de périodes de sommeil lent et de sommeil paradoxal. Ces périodes, appelées cycles de sommeil, se répètent généralement 4 à 6 fois au cours de la nuit.
La première période de sommeil, le sommeil lent, se divise en 3 stades successifs : léger, lent et lent profond. On les distingue grâce à certaines caractéristiques physiologiques (variation de la fréquence et de l’amplitude des ondes cérébrales enregistrées au cours de l’électroencéphalographie (EEG)).
La seconde période, dite du sommeil paradoxal, présente une activité ressemblant à celle enregistrée lors de l’éveil pendant lequel le dormeur présente une paralysie des muscles ainsi que des mouvements rapides des yeux. C’est à ce moment que l’on rêve !

Le sommeil est très différent d’une personne à l’autre : le nombre d’heure pendant laquelle nous devons dormir pour nous sentir en pleine forme le lendemain est l’exemple le plus frappant. Le sommeil se modifie également en fonction de l’âge : les enfants et adolescents ont besoin de plus de sommeil tandis que la personne âgée dormira moins longtemps, moins profondément et se réveillera plus souvent la nuit.

On observe de nombreuses modifications physiologiques pendant le sommeil : ondes cérébrales, activité musculaire, sécrétion hormonale, activité du système nerveux autonome, température corporelle, …

Sommeillent