Hypersomnie et narcolepsie

Hypersomnie

L’hypersomnie est une pathologie qui apparait à l’adolescence ou à l’âge adulte. Les symptômes s’observent principalement en journée.

L’hypersomniaque dort trop : il est excessivement somnolent et/ou a des besoins irrésistibles de sommeil en journée. Les siestes ne lui permettent pas de récupérer suffisamment.

Il éprouve de grosses difficultés pour se réveiller et peut être confus à ce moment.

Il existe plusieurs types d’hypersomnie, dont :

  • l’hypersomnie d’origine neurologique comme la narcolepsie ou l’hypersomnie idiopathique, …
  • l’hypersomnie secondaire, associée à un autre trouble du sommeil comme le syndrome des jambes sans repos, le syndrome des apnées du sommeil, …

 

Narcolespie

Le narcoleptique présente des accès subits de sommeil pendant la journée. Il est fréquemment sujet à une perte du tonus musculaire (appelé aussi cataplexie) déclenchée par des émotions fortes (colère, joie, rire, peur, …) sans altération de la conscience. Il peut aussi avoir des paralysies du sommeil ou des hallucinations lors de l’endormissement (hallucinations hypnagogiques).

Souvent, les plaintes sont similaires que celles décrites par l’hypersomniaque. Par contre, en cas de narcolespie, les siestes ont bien un effet récupérateur. Les accès de sommeil sont périodiques (toutes les 2h) et sont très courts.

Le diagnostic de narcolepsie repose sur l’examen de polysomnographie complète de nuit suivi du test itératif de latence à l’endormissement (MSLT) de jour.